Flush Royale

Dans le cas de l’utilisation d’un joint en biseau, il est important pour moi de bien positionner son emplacement selon le design global de la tête. Pour mon modèle Morency, étant donné que j’intègre des placages à l’arrière de la tête, je tiens à le faire disparaître dans la transition entre la tête et le manche, bref qu’il soit visible que sur le coté, tout en se situant au bon endroit.

Comme j’apprécie un angle de tête plus léger que la méthode traditionnelle, mon joint nécessite la combinaison de 2 coupes plutôt qu’une.

Un autre aspect concerne le placage principal de l’arrière de la tête, lequel provient directement du même morceau de cette dernière et qui sera laminé par la suite avec le même alignement, et ce qui donne à l’ensemble l’unité visuelle que je recherche tout en ayant des sous-placage décoratifs contrastants.

Hommage à Irving Sloane

Iving Sloane est né en ce jour un 27 avril de 1925.

Il était un luthier autodidacte dont les livres pratiques sur la construction et réparations de guitares furent déterminants pour bon nombre de luthiers de ma génération particulièrement.

Étant luthier autodidacte, tout  comme lui, c’est principalement son livre « classic guitar construction » acheté vers 1978 qui devint ma bible durant tant d’années, et sans lequel mon parcours aurait été possiblement bien différent.

Un autre de ses opus, « Guitar Repair », traitant particulièrement de la réparation et restauration au sein des artisans de la célèbre fabrique des guitares « Martin », fut aussi d’une grande importance et source d’inspiration dans mon apprentissage.

Depuis lors les couvertures de ses livres restent bien gravées en moi et immanquablement, lorsque je franchie l’étape d’une guitare à l’état squelettique, l’iconique couverture de son « classic guitar construction » surgit à nouveau dans mon esprit.

J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec lui durant les années 90, concernant ses fameuses mécaniques « Sloane » en autres. Il m’avait gentiment fait parvenir des photos de son modèle en devenir.
C’est quelques années plus tard que j’appris son décès via la communauté de la lutherie.

J’utilise toujours avec satisfaction sa règle Ibex et ses petits rabots.

C’est ainsi qu’aujourd’hui je lui rends hommage avec ce témoignage et clin d’œil à mon bouquin favori.
Vous trouverez un lien ici bas d’un article à son sujet, paru dans le New-York Times le 3 juillet 1998, quelques jours après son décès le 21 juin 1998.

Salutations!

https://www.nytimes.com/1998/07/03/nyregion/irving-sloane-73-self-taught-guitar-maker.html

Bois nu

Préparation finale de la surface, une étape déterminante pour le résultat sous le vernis à venir.

Récents dans la «Vitrine»

Cry Baby

Modèle Morency tout juste terminée avec table en épinette Allemande et corps en palissandre du [...]

2020-B&W

Quelques photos d’une récente épinette/brésilienne.

«Gone Baby Gone» – p19 (Final)

Guitare terminée et livrée. Une courte démo est disponible tout en bas.  

Primeurs

Satie et Mompou – 2 enregistrements par le guitariste Steve Cowan

Le guitariste Steve Cowan utilise ici une guitare de 2009, propriété d’un confrère et [...]

2 sorties de disques récentes : Forestare et le Trio Iberia

L’ensemble Forestare a fait paraître un enregistrement numérique en 2016 intitulé [...]

Un duo du temps des fêtes

Un duo du temps des fêtes avec Daniel Blanchet (guitare à 10 cordes) et Guy St-Pierre au piano. [...]

Série Vidéos : Ducharme et Brouwer — prise 1

Il me fait plaisir de vous présenter la 1ère vidéo d’une série de 3 d’une session [...]

René Wilhelmy - © 1995-2020 - Propulsé par Wordpress - Hébergement par Kemeneur